Flash Infos:
L’Association médicale pour la réhabilitation des victimes de la torture (AMRVT) a organisé du 20 au 22 avril courant une caravane médicale au profit de : Cet autre Maroc tristement enclavé, livré à une insoutenable indigence : Idaousmlal, vous connaissez ? Ainsi les habitants de cette région ont bénéficié gratuitement de consultations médicales. « D’habitude lorsque nous sommes malades ont  fait preuve de patiente même lorsque nous avons : L’AMRVT a organisé une caravane médicale à Idaousmlal-Tafraout. Le Mardi 15 Décembre 2016, l’association médicale de réhabilitation des victimes de la torture (AMRVT), a organisé au sein de ses locaux un atelier de : Ateliers de sensibilisation au diabète : Atelier de travail sur la documentation médico-légale avec l'organisme danois Dignity rt : Participation du Dr El Manouzi à une émission débat sur les droits de l'Homme Tanogha est une commune rurale dans la province de Béni Mellal de la région Tadla-Azilal du Maroc. Ayant une population d’environ 10874 personnes vivant dans : Caravane Médicale de TANORHA L’Association Médicale de Réhabilitation des Victimes de la Torture, a organisé une caravane médicale le lundi 8 AOUT 2016 ,au profit des victimes directes et indirectes des : Caravane médicale au village d’Ait Lahcen Ou Ali à Tafraout   Tazmamart se situe dans la commune de Kerss-Tiilaline, arrondissement d’ER-RICH, province de Midelt. C’est un petit village entre deux montagnes, auquel on ne peut accéder : CARAVANE MEDICALE à TAZMAMART   Le centre de soin de l’association médicale de réhabilitation des victimes de la torture a organisé le Mardi 26 Avril 2016 un atelier de sensibilisation : Atelier de sensibilisation sous le thème de l’ostéoporose Sortie détente et découverte   L’association médicale de réhabilitation des victimes de la torture a organisé le Vendredi 27 Juin 2016, une sortie détente et découverte en : Thérapie de groupe: Sortie détente et découverte Atelier de sensibilisation : Thème : l’ostéoporose   Le centre de soin de l’association médicale de réhabilitation des victimes de la torture a organisé le Mardi 26 Avril 2016 un : Atelier de sensibilisation : Thème : l’ostéoporose Sortie balade et découverte   L’association médicale de réhabilitation des victimes de la torture a organisé le Vendredi 18 Mars 2016, une sortie balade et découverte en : Thérapie de groupe: Sortie balade et découverte Commémoration de la journée de la femme   Le 8 mars 2016 a été organisée une fête à l’occasion de la journée internationale de la femme au : 8 Mars 2016 Commémoration de la journée de la femme Atelier de sensibilisation : Thème : la dépression   Le centre de soin de l’association médicale de réhabilitation des victimes de la torture a organisé le vendredi 26 février 2016 : Atelier de sensibilisation : sous le thème de la dépression Soirée Hommage aux femmes victimes de torture, aux mères et épouses des victimes de torture et de disparition forcée   L’association médicale de réhabilitation des victimes de : Soirée Hommage aux victimes de torture, aux mères et épouses des victimes de torture et de disparition forcée   Atelier de sensibilisation à l’importance du contrôle de la tension artérielle   Le centre de soin de l’association médicale de réhabilitation des victimes de la torture a : Atelier de sensibilisation à l’importance du contrôle de la tension artérielle Nous condamnons l'attaque  ignoble perpétrée contre Charlie Hebdo. C’est un attentat commis contre la démocratie, la liberté d’expression et toutes les croyances religieuses.  Aujourd'hui la disparition : L’AMRVT CONDAMNE l’ACTE TERRORISTE CONTRE L’HEBDOMADAIRE FRANÇAIS « CHARLIE » Ce Samedi 13  septembre 2014, les militant (e)s de l'AMRVT (Association Médicale de Réhabilitation des Victimes de la Torture) ont été de nouveau surpris par : UNE SEMAINE APRES, LE SIEGE DE L’AMRVT A CASABLANCA DE NOUVEAU SACCAGE Dans le cadre de l’échange des expériences des pays sur les commissions  de vérité , la délégation tunisienne de l'instance Vérité et Dignité a visité : Visite au siège de l’AMRVT de la délégation tunisienne de l'instance Vérité et Dignité 5 septembre 2014 Plusieurs décennies après leur détention, les victimes des «années de plomb» traînent encore de lourdes séquelles physiques et psychologiques. Témoignages de médecins. Portraits de victimes de : Maroc: Ces torturés de Hassan II qui ne s'en remettront jamais Le CCDH a entamé, vendredi 16 novembre, l’opération de distribution de cartes assurant la couverture médicale de base aux victimes des violations des droits de : Distribution des cartes de couverture médicale par le CCDH La torture est un crime et une sévère violation des droits humains. Malgré le fait que la torture est illégale – de tout temps et en : Investigation et documentation de la torture

Quarante ans avant de retrouver le corps de son fils


  06 Feb 2014 - 16:47   lu 2783 fois   0 commentaires   Nos activités
Quarante ans avant de retrouver le corps de son fils

Quarante ans avant de retrouver le corps de son fils
F., 74 ans, a attendu plus de 40 ans avant de récupérer le corps de son petit garçon de 11 ans abattu en pleine rue par des militaires pendant une grève réprimée avec violence.
Il faut grimper un escalier bien raide dans un petit immeuble de la casbah pour atteindre l’appartement de F. Elle vit seule avec ses souvenirs et une de ses filles. Depuis la minuscule lucarne réservée aux femmes, elle jette un œil dans la rue... “Ce jour-là, c’était un peu comme aujourd’hui, calme. J’étais à la maison et j’attendais que mon mari rentre du travail. Ahmed a lui aussi regardé par la fenêtre, il a vu que le magasin d’en bas était ouvert alors il est sorti. Je le revois encore, il voulait en profiter pour voir si l’école serait ouverte le lendemain”, se souvient F. Malgré les quarante années qui se sont écoulées, elle n’a rien oublié de ce 23 mars 1965. Le jour, où son petit garçon Ahmed, âgé de 11 ans, n’a pas résisté à la tentation d’aller faire un tour chez le marchand, comme tous les gamins.
En bas, quelques grévistes continuaient à manifester leur mécontentement contre le gouvernement, contre ces années de plomb où le roi du Maroc, Hassan II, menait le pays d’une main de fer. “Il y avait eu des grèves 2 jours plus tôt et là, c’était plus calme”, poursuit F. “Ils avaient envoyé les tanks dans le quartier... Ce sont les voisins qui m’ont avertie. On m’a dit que mon enfant avait été blessé et que les militaires l’avaient emmené. Il avait reçu des balles et certains m’ont expliqué que l’enfant reviendrait une fois soigné. Des témoins ont dit qu’il avait été touché au ventre. Mais ceux qui l'ont tué ne voulaient laisser aucune trace. Mon mari l’a cherché partout jusqu’à sa mort. Il a contacté le ministère de la Justice, de la Défense. Quarante ans que j’attends qu’il me ramène mon fils”.
Le 16 juin 2006, après des années de recherches, F. reçoit une étrange nouvelle. “C’est le CCDH (Conseil Consultatif des Droits de l'Homme) à qui j’avais fait une demande pour retrouver le corps de mon fils qui m’a téléphoné. Mon fils n’a jamais été déclaré mort mais seulement disparu. Et pourtant, il avait été enterré. Je suis même allée sur sa tombe il y a quelques temps à peine. Depuis je ne dors plus. J’espérais tellement le retrouver vivant”.
Témoignages
Propos recueillis pas Marie-Pierre Buttigieg



Commentaires (0 posté)


total: | Affiché:

Postez votre commentaire