Home | Activités | CARAVANE MEDICALE DE TAZMAMART DU 4 AU 6 DECEMBRE 2015

CARAVANE MEDICALE DE TAZMAMART DU 4 AU 6 DECEMBRE 2015

Par
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
CARAVANE MEDICALE DE TAZMAMART DU 4 AU 6 DECEMBRE 2015

 

Tazmamart se situe dans la commune de Kerss-Tiilaline, arrondissement d’ER-RICH, province de Midelt. C’est un petit village entre deux montagnes, auquel on ne peut accéder qu’à travers une seule route non asphaltée, et interrompu en cas de forte pluie. Village de très faible densité (environ 700 habitants), Tazmamart disposant d’une école primaire de trois salles de cours, et d’un dispensaire où l’eau et l’électricité ne passent malheureusement pas. Du fait de son emplacement stratégique aux pieds de deux montagnes, le rendant inaperçu à partir de la route secondaire ; le village de Tazmamart a été l’endroit idéal pour la construction du fameux bagne au milieu d’une caserne militaire vide et  qui porta le nom du village. Chose qui mis le village tout entier en blocus, dans la mesure où toute entrée ou sortie du village faisait l’objet d’un très fin contrôle de la part des autorités, même les deux montagnes avoisinant le bagne ainsi que les terres Est et Ouest étaient interdites d’exploitation, rendant la vie d’une extrême difficulté aux villageois et plaçant le village en autarcie, isolé du reste du monde. Les habitants de Tazmamart subissent à ce jour les séquelles du passé, privant les enfants pendant de longues années de leurs droits à la scolarité, et la population entière d’infrastructures basique tels que l’eau et l’électricité et des éventuels projets de développement.

Objectifs de la caravane :

La caravane a pour mission d’évaluer et d’enregistrer l’état social, médical et psychique des citoyens de Tazmamart, considérés comme des victimes indirectes des violations grave  des droits de l’Homme ; d’orienter les cas repérés et lourdement atteins vers les structures locales existantes, mobiliser les relais locaux, - médecins et associations -  pour mener un travail de sensibilisation auprès des autorités locales pour une prise en charge des cas les plus graves. En parallèle à l’activité médicale, les associations partenaires de l’AMRVT ont pour mission d’animer des activités et des ateliers d’échange sur les droits de l’Homme, au courant desquelles plusieurs sujets sont évoqués, tels que, le droit de connaitre la vérité complète sur les années passées par les détenus de Tazmamart, leur réhabilitation ou encore leur souffrance à l’intérieur du lieu de séquestration ; manière de les soutenir et leur rendre hommage à eux et à leurs familles

Bilan de la caravane Médicale :

·        Moyens humains mobilisés :

Nombre de médecins

11

Organisateurs

4

Nombre de participants (hors médecins et organisateurs)[1]

 105

Total

120

-         Un (1) Autocar de 48 places pour le transport des participants de Casablanca à Er-Rich puis à Tazmamart.

-          Un (1) camion pour le transport de 280 lits et 140 matelas, dons de l’entreprise RICHBOND, au profit de la population de Tazmamart.et d’autres provisions[2]  

-          164 pains de sucre, 1000 boites de thé et 1008 paquets de café, dons de la société CAFE DES SAHARA ASTA.

-          Plus de 3000 boites de médicaments de tous genres, distribués sous ordonnance aux habitants s’étant présentés aux consultations, 111 dentifrices et 111 brosses à dents, donnés aux enfants du village, dons de l’AMRVT.

-          Deux (2) tentes dressées pour accueillir les participants aux ateliers sur les droits de l’homme.

-          Un (1) local pour les consultations

-          Cinq (5) tables d’examens

-          Un  échographe

·        Performances réalisées par le staff médical :

Nombre Total de patients

300

dont personnes ayant bénéficié de deux (2) consultations ou plus

49

Nombre Total de consultation

345

nombre de consultation par spécialité

MEDECINE GENERAL ET GASTROENTEROLOGUE

128

ORL

29

UROLOGIE

20

CARDIOLOGIE

9

NEUROLOGIE

1

PEDIATRIE

48

RHUMATOLOGIE

100

ECHOGRAPHIE

30

10  patients ont eu droit à un examen de glycémie. 21  cas ont reçu une lettre de recommandation pour être pris en charge dans l’hôpital le plus proche. 111 enfants ont été présents à l’atelier de sensibilisation dentaire assuré par des chirurgiens dentistes et leurs assistants.

·        Différentes pathologies notées chez les patients :

-Maladies pulmonaires (Bronchites aiguës, Pneumonie, Bronchite chronique, Asthme…)

-Inflammation de la gorge, angines, rhume

- Gastralgies, douleurs coliques fonctionnelles, hemorroides, vesicule lithiasique

-Affections ophtalmo, particulièrement les cataractes et conjonctivite

-Diabète

-Pathologie anxiodepressive

-Sous alimentation

-Infections cutanés

-Infections urinaire et troubles mictionnelles chez les adultes

-Maladies rhumatologiques, articulaires et rachidiennes

- Cardiopathie, dont une congénitale

- Grossesse méconnue, troubles des règles

- Retard staturo pondérale chez certains enfants

·        Travaux d’activités sur les droits de l’Homme :

Au courant de la journée du 6 Décembre, un Sit in et un recueillement ont été fait au centre de séquestration de Tazmamart, suivis de trois (3) Ateliers animés par les partenaires de l’AMRVT dont les titres et les détails sont les suivants 

Atelier 1 :       « la justice transitionnelle »

Les principes de la justice transitionnelle et l’expérience marocaine

Le droit de connaître la Vérité. Les résultats de l’expérience marocaine et les

perspectives pour l’achèvement de la vérité et contre l’impunité

Atelier 2 :       La réhabilitation individuelle et collective

La réhabilitation individuelle

La réhabilitation collective

Atelier 3 :       La préservation de la mémoire

Les lieux de détention secrète

Les lieux d’enterrements individuels et collectifs (fosses communes)

Les souffrances à l’intérieur du lieu de séquestration, et la réhabilitation

Les souffrances à l’extérieur du lieu de séquestration.

 Le droit à la réhabilitation sans discrimination et la régularisation administrative

Les souffrances et la réhabilitation

Les dépouilles et l’identification des corps.

Analyse de la caravane :

·        Points forts :

-          De l’avis de la grande majorité des participants et des observateurs, la caravane médicale s’est distinguée par une très bonne organisation. Ce qui montre le dévouement et le travail acharné de toute l’équipe organisatrice de l’événement. Ceci présage la continuité et l’ascension de cette œuvre humanitaire aussi bénéfique que salvatrice.

-          Sur le plan des résultats, la caravane de Tazmamart a atteint tout ses objectifs, tout les villageois ont bénéficié de consultations et de médicaments gratuits, hormis les personnes ne s’étant volontairement pas présenter. Cette performance est la conséquence d’une bonne organisation d’une part, mais aussi de l’esprit d’abnégation, de sacrifice et de l’altruisme dont les médecins ont fait preuve, les organisateurs ainsi que tout les participants qui se sont donnés corps et âme pour le succès de cette compagne humanitaire.

-          La pharmacie de la caravane a été très bien gérée, toutes les ordonnances médicales ont été satisfaites, et un stock a pu être constitué aussi et laisser entre les mains de l’infirmier du village pour répondre à une éventuelle demande en médicaments.

-          De l’avis des citoyens de la région, cette caravane médicale a suscité satisfaction et enthousiasme au sein de la population, qui n’a pas hésité à exprimer sa reconnaissance et sa gratitude.

-          L’atelier de sensibilisation aux maladies et soins dentaires organisé à l’école du village au profit de ses enfants a été très apprécié par ces derniers, le sourire dessiné sur leurs lèvres en est la plus grande preuve.

-          La disponibilité d’un  échographe a permis un diagnostic précis des maladies, en plus des examens effectués aux femmes enceintes du village qui ont permis de les rassurer sur la santé de leurs bébés, et même d’annoncer la grossesse à certaines femmes l’ignorant.

-          En marge de la caravane médicale et des activités sur les droits de l’Homme, d’importantes actions sociales ont été organisées, notamment la remise de denrée alimentaire, de lits et matelas, et de produits sanitaire.

-          La caravane médicale de Tazmamart a entre autre permis un échange d’idée enrichissant pour toutes les antennes et tous les acteurs de développement non seulement sur les problèmes de la population, mais aussi sur ceux des anciens détenus de Tazmamart et de leurs familles.

 

-          La couverture médiatique de l’événement par deux  chaines  de télévision marocaines : la 2ème et la chaine amazigh ainsi que de nombreux medias de la presse écrite et électronique, ce qui a eu un impact important   sur le paysage audiovisuel et a permis un large suivi par les citoyens marocains.

·        Points faibles :

Dans l’évidence qu’aucune organisation ne peut targuer la perfection, les faiblesses de la caravane médicale résident dans les points suivants :

-          Le non respect total des horaires des itinéraires fixés.

-          Débordement des foules dans le centre de consultation ou le tri des malade e été difficilement fait, ce qui a poussé certains médecins spécialistes à effectuer des consultations de médecine générale, et vis versa des médecins généraliste à traiter des maladies relevant du domaine des spécialités.

-          Absence de médecins ophtalmologues et pédiatres

-          Mauvaises conditions et manque de matériels pour effectuer les soins dentaire.

Conclusion :

Le désenclavement du village de Tazmamart, ainsi que les activités à entreprendre pour promouvoir la région et répondre aux besoins de sa population, nécessite une forte mobilisation des acteurs ; Pour ceci, une caravane médicale à elle seule ne suffit pas à faire sortir Tazmamart de son autarcie, d’où la nécessité d’organisation de séminaires de partage d’informations et de sensibilisation des autorités administratives et politiques sur les différentes solutions à entreprendre.



[1] Professeurs, ex détenus de Tazmamart, journalistes, membre du centre de la paix et de la justice, membres de l’AMDH et de LMDDH, Etudiants, familles des victimes.

[2] Couches pour bébés, produits sanitaires, denrée alimentaire….

Subscribe to comments feed Commentaires (0 posté)

total: | Affiché:

Postez votre commentaire

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha
  • Envoyer par email à un ami Envoyer par email à un ami
  • Version imprimable Version imprimable
  • Texte complet Texte complet

Tagged as:

Pas de note pour cet article

Image gallery

Estimez cet article

0